Beaurains Full Contact

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les combattants

La véritable appellation de cette discipline est « Full Contact Karate ». Elle appartient aux formes de boxe pieds-poings (BPP) nées aux États-Unis dans les années 1960 et 1970 et est surnommée outre-Atlantique, kick-boxing sans low-kick1 ; ainsi, on trouvera cette discipline sur Wikipedia anglophone à « American Kickboxing ». Néanmoins, certaines fédérations internationales de boxes pieds-poings utilisent l'expression « full-contact » pour qualifier la forme de karaté de plein-contact sans frappe dans les jambes pour le différencier du kick-boxing avec low-kick. C’est notamment le cas pour les organismes mondiaux de sports de combat les plus importants, comme la WKA (World Karate Association), l’ISKA (International Sport Kickboxing Association), la WKF (World Kickboxing Fédération) et la WAKO (World Association of KickBoxing Organizations). En France, une autre dénomination du full-contact est surnommé « boxe américaine2 » et en France, un(e) pratiquant(e) de full-contact s'appelle un fulleur (soubrette pour les femmes) depuis la fin des années 1990.

N.B. : Dans la catégorie dite des « boxes américaines » de compétition, on regroupe trois disciplines issues des États-Unis :

Tout d'abord le plein-contact (dénommé « full contact » depuis 1970 et popularisé par la PKA en 1975) qui s’adresse à des pratiquants expérimentés et très entraînés compte tenu de la dangerosité de l’épreuve ;

Puis le plein-contact avec low-kick (« full contact avec low kick ») version d'origine (Popularisé par la WKA en 1976) avec coup de pied circulaire en ligne basse avec port de chaussons de boxe américaine - version relancée en 1998 par la Fédération Française de Full-Contact (FFFCDA) ;

Ensuite le light-contact international qui reprend les règles du full-contact (appelé « médium-contact » en France par le groupement WKA-France), et dans lequel les techniques sont portées avec puissance, à l’étranger, mais dont le K.O est interdit (Particularité française : le « light-contact français » (appelé « soft-contact » par le groupement WKA-France), suite à une recommandation du ministère chargé des sports, est une rencontre d’opposition où les coups sont parfaitement retenus. C'est donc la valeur technique qui est privilégiée, le vainqueur étant celui qui a atteint le plus grand nombre de cibles, et non pas celui qui aurait été le plus efficace en termes de puissance de frappe comme dans le plein-contact) ;

Enfin la troisième discipline la plus connue au Monde est le semi-contact ou « points-fighting » qui ressemble au karaté sportif japonais. Pour cette dernière discipline, les compétiteurs se font face et doivent atteindre des cibles autorisées pour marquer des points. Le nombre de points varie selon l'endroit atteint. À chaque touche valide, le duel est arrêté et l'arbitre annonce les points marqués et le score est affiché au fur et à mesure.

 

Nom du club

Quel nom de club préférez vous?
 

Connexion à votre compte

Veuillez vous connecter ou créer un compte


En ligne

Nous avons 20 invités en ligne